La droite s'est lancée dans un concours de démagogie. C'est au tour de Laurent Wauquiez, qui se dit pourtant "social", de se lancer. Après les étrangers, c'est au tour des "assistés" d'en prendre plein la figure. En gros, il est anormal que ces fainéants touchent plus en ne faisant rien qu'un brave type qui trime pour juste le SMIC. Et on nous sort dans la foulée des mesures comme un plafonnement des aides sociales à 75% du SMIC et la très ridicule obligation, pour les titulaires du RSA, de réaliser 5 heures de service social hebdomadaire. Et parce que c'est à la mode, on finit en apothéose en proposant de ne plus faire bénéficier les étrangers de notre système de protection sociale ! Je savais Wauquiez uniquement préoccupé de sa carrière, j'en ai maintenant la confirmation. Ce type n'a aucune conviction...

Reprenons un peu les propositions. D'abord la plus facile à démonter, les 5 heures de service social pour les bénéficiaires du RSA. Déjà, il faudrait que l'administration soit en mesure de proposer quelque chose, et en quantité suffisante. J'ai quelques gros doutes sur la faisabilité, rien que du point de vue de l'offre, surtout vu la pagaille que c'est. Si on rajoute à cela que bien souvent, les titulaires du RSA sont des "abimés de la vie", bien incapables d'avoir une réelle activité, non pas qu'ils ne veulent pas, mais parce qu'ils ne peuvent pas ! Le pauvre clodo qui cuve dès 10 heures du matin au coin de la rue, qui est hébergé de temps à autre dans un centre social, que voulez vous lui demander ? La question qu'il soulève est réelle, mais beaucoup plus complexe qu'il n'y parait, et méritant bien autre chose qu'un traitement à l'emporte-pièce. Enfin, je rappelle à Monsieur Wauquiez que la création du RSA est récente, et que justement, le but était de mettre fin à l'empilement des minima sociaux ! On pourrait penser que Monsieur Wauquiez tire ici un constat d'échec du RSA...

Deuxième idée à la con, le plafonnement des aides sociales à 75% du SMIC. Là, on est sans doute parti d'une comparaison entre choux et carottes, car c'est parfaitement compréhensible qu'une famille avec enfants touche plus qu'un couple sans enfants dont l'un des deux conjoints est au SMIC. Et heureusement ! Les situations sont très différentes, il faut souvent faire du sur-mesure. Passer tout le monde sous la même toise est d'une imbécilité sans nom, surtout venant d'un crane d'oeuf à la française (normalien major à l'agrégation, major à l'ENA).

Enfin, sur la volonté d'écarter au maximum les étrangers du bénéfice des aides sociales, heureusement que Laurent Wauqiuez a bien précisé qu'il ne cherchait pas à courir après Marine Le Pen. Parce que quand même, ça y ressemble drôlement ! J'aimerais bien qu'il me dise s'il entend carrément supprimer l'AME, l'aide qui permet à tous, sans papiers compris, d'être soignés. Je signale quand même que l'AME est essentielle, pour des raisons sanitaires. Si vous voulez que des épidémies de maladies graves éclatent dans Paris et sa banlieue, du genre le Choléra ou la gale, allez-y, supprimez l'AME. Pour les autres cas, sa proposition est idiote, car là où effectivement, on pourrait trouver à redire, comme pour le regroupement familial, en général, l'étranger qui fait venir sa famille est en règle. On va donc fermer la porte de ceux qui arrivent et ne demandent qu'à bosser et contribuer, en la laissant grande ouverte aux familles, parfois très élargies, qui viennent effectivement profiter d'un système social "généreux" (ils auraient tort de se priver, d'ailleurs).

Au moins, Laurent Wauquiez assume le fait que la proposition de loi qui sera déposée est en fait écrite dans son ministère. Dès que j'ai le texte exact de cette PPL, vous aurez le droit ici à une analyse en détail.