Je ne suis pas le seul à être agacé. C'est général au Parlement. Les députés ont franchement l'impression, plus encore qu'au précédent mandat, d'être pris pour de vieilles chaussettes. La concentration du pouvoir entre les mains du président n'est pas ce qui pose problème, pas plus que le contenu de son programme (sauf peut-être certains détails). Le souci, c'est l'usage intensif que fait Nicolas Sarkozy de ses pouvoirs, sa manière d'agir. Qu'il fasse attention qque certains ne lui fassent pas payer le manque de considération qu'il porte à la fois aux parlementaires et à l'institution elle-même.