Décidement, cette rentrée parlementaire est un véritable festival de propositions de loi. Après Myard et ses anciens combattants, Balkany avec son cumul de mandat obligatoire, voici maintenant André Wojciechowski, qui nous envoie une proposition qui a provoqué chez moi un fou-rire de plusieurs minutes.

"Pour l'exercice par le condamné de son droit de vote, un bureau de vote sera prévu au sein des établissements pénitentiaires".

Et oui, les condamnés qui n'ont pas été explicitement déchus de leurs droits civiques peuvent voter (article L.71 et R 73 du code électoral). Jusque maintenant, ils ne pouvaient voter que par procuration, à condition de remplir les conditions d'éligibilité : être "domicilié" sur la commune et s'être inscrit sur la liste électoral. Autant dire que le niveau de participation était infime. Il semble que Monsieur Wojciechowski veuille améliorer cela...

Sachant que la commune de Ville-sous-la-Ferté compte 1276 habitants, et qu'elle abrite sur son territoire la prison de Clairvaux, le prochain maire devrait logiquement être en costume rayé !